Quelle autonomie puis-je attendre d'un vélo électrique ? ⛽🔋

Combien de kilomètres puis-je parcourir avec un vélo électrique ?

C'est une question que l'on entend tous les jours dans nos bureaux et que l'utilisateur d'un vélo électrique prend beaucoup en compte mais qui nécessite une réponse un peu plus complexe qu'un simple chiffre.

Le calcul de l'autonomie de tout véhicule, y compris les vélos électriques, répond à une formule très simple qui est donnée par la quantité d'énergie dont nous disposons, la vitesse à laquelle nous nous déplaçons et la consommation d'énergie du véhicule.

Quelle autonomie puis-je attendre d'un vélo électrique ?

Prenons un exemple avec l'un de nos vélos électriques.
Supposons que nous ayons acheté un Legend Monza avec une batterie 36V 10,4Ah.

Eh bien, la quantité d'énergie dont nous disposons est de 36V x 10,4Ah = 374,4Wh. Si nous établissons une consommation de 5Wh par kilomètre pour maintenir une vitesse de 25Km/h, l'équation est simple.

Autonomie = Capacité / Consommation
Autonomie = 374,4 / 5 = 74,9 km.

Cependant, l'adaptation du modèle à la réalité nécessite la prise en compte de nombreux facteurs. La difficulté réside dans le fait que la consommation du vélo électrique ne peut être prédite avec précision.


Les spécifications des batteries utilisent souvent un chiffre correspondant à un seuil approximatif, une des raisons pour lesquelles il ne s'agit pas d'un chiffre rond est très simple : nous ne pédalons jamais sur une pente complètement plate.


Quand on dit qu'une pleine charge permet de parcourir 70 ou 80 km, on veut dire que cette distance sera correcte si on se déplace sur une surface sans pentes, quelque chose de vraiment compliqué dans n'importe quel environnement géographique. Donc si on pédale sur une pente de 10° en permanence, probablement notre batterie parcourt une distance beaucoup plus courte avec une charge complète.


De la même manière, si nous descendons une pente sans arrêter de pédaler, notre batterie durera beaucoup plus longtemps que prévu.


Le niveau d'assistance est un autre facteur décisif. Normalement, il existe cinq niveaux d'assistance au pédalage, du plus faible au plus élevé, ce qui signifie que si vous roulez à un niveau faible à moyen, vous pouvez prolonger la charge de la batterie sur de très longues distances. Le niveau maximum génère la puissance maximale, ce qui entraîne évidemment une consommation supplémentaire de la batterie. De la même manière, ce que nous appelons le "niveau d'assistance du cycliste" joue également un rôle, c'est-à-dire que lorsque nous parlons d'un vélo à assistance au pédalage, il y a deux forces motrices : le moteur électrique et le moteur humain. Ces deux forces fonctionnent indépendamment dans un système de détection de la cadence, de sorte que nous pouvons dire que moins le cycliste fait d'efforts pour pédaler, plus l'autonomie est réduite.


Un autre facteur à prendre en compte est le poids que le moteur peut déplacer. Là encore, les estimations sont basées sur des normes considérées comme "habituelles", à savoir le poids de la bicyclette électrique plus le poids du cycliste. Ces valeurs sont de 20 kilogrammes pour le vélo électrique et de 70/80 kilogrammes pour l'individu.

De plus, si les trajets effectués avec le vélo comportent de nombreux arrêts, par exemple aux feux de signalisation, l'autonomie en pâtira, car la consommation est très élevée lors de l'accélération depuis l'arrêt jusqu'à une vitesse maximale de 25 km/h.


C'est pourquoi, lorsque nous achetons une batterie de vélo électrique, nous ne pouvons pas savoir exactement combien de kilomètres elle parcourra par charge, mais nous pouvons estimer un chiffre en tenant compte de tous les éléments ci-dessus.

Homologation R200 - DIN/TS 31064

Vous trouverez plus d'informations sur la norme d'homologation R200 en cliquant sur le lien suivant :

Homologation R200 : de quoi s'agit-il ?

Did this answer your question? Thanks for the feedback There was a problem submitting your feedback. Please try again later.